Roanne: délicieuse à s’en lecher les babines (part 2)

Deux semaines et demi avant la fin de mon Eurotrip, je m’amuse à replonger dans les souvenirs des mois passés… Voici donc un autre “must” si jamais vous êtes en France dans la région Rhônes-Alpes.

Aux Anges, c’est une cuisine italienne revisitée et insoufflée par la rigueur française. Mais c’est aussi Marco et Annabelle. Le fruit d’une histoire d’amour entre deux ex-pat italiens qui se sont retrouvés par hasard, ou serait-ce le destin, à Roanne… C’est une petite table bien sympathique où j’ai eu l’occasion de manger à deux reprises, chaque fois avec des gens qui me tiennent à coeur.

Sous la direction du chef d’origine milanaise Marco, prototype d’un artiste hyper passionné, le menu laisse place à l’expression de ses racines méditérannéennes. Que ce soit Annabelle qui nous accueille chaleureusement en salle, ou Marco en cuisine, la description du menu est toujours gesticulé et romancé: un vrai compte de fée!

Je suis immédiatement tombée sous le charme lors de ma première visite au mois de novembre 2010. On nous sert un kir à la pêche en apéro et on nous fournit plusieurs renseignements sur le menu à l’ardoise. Mais vue notre nationalité, on nous informe que Marco souhaiterait bien nous faire découvrir quelques-unes de ses nouvelles créations. Pourquoi pas!

Le premier service: un tartare de boeuf Charolais (LA race roannaise) à l’ancienne (fumé) avec poudre de câpres, tomates confites, et caviar d’aubergine. Vous direz sûrement qu’il s’agit là de très gros morceaux de boeuf. Et oui, mais pour ce plat, Marco souhaitait rendre l’expérience participative: le client crée donc le tartare à sa façon. Loin de la formule traditionnelle: jaune d’oeuf, cornichons et moutarde, ET trop délicieux!

Tartare de boeuf Charolais à l'ancienne

Nous avons ensuite dégusté un risotto vert aux escargots, qui était d’ailleurs cuit à la perfection: juste un tantinet al dente. On passe au vin blanc italien, et on nous amène du rouget en croûte de poivrons rouges servis avec betteraves rôties et tuile de betterave. Pour moi, ça manquait le petit côté inattendu et meditérranéen que l’on retrouve dans ses autres plats, mais le goût y était!

Rouget, betteraves, et poivrons rouges

” On sert toujours la Mozzarrrrrellla di Bufffala avec la tomate et le basilic. Oui c’est bon, mais c’est un fromage tout doux qui peut être accompagné différement,” nous explique Marco d’un bon accent italien alors qu’il dépose sur notre table deux ardoises avec la mozza, fleur de sel, des griottes confites, un sirop de griottes et une quasi pâte d’amandes rôties. J’adore la mozza, je raffole des tomates, et le basilic est parmi mes aromates favoris, mais chapeau à Marco parce que tout ce que j’ai trouvé à dire était “Miam!!!!”

Mozzarella di Buffala, griottes et amandes rôties

Je regarde mon copain dans le blanc des yeux…parle-parle, jase-jase, et il commence à se faire tard. Marco nous amène la fameuse truffe d’Alba et la laisse sur la table pour que nous puissions la contempler le temps qu’il revienne avec notre dessert: un pannacotta à la vanille, sirop et tuile de potimarron. J’ai complètement trippé sur ce dessert, tant côté goût que côté concept: les couleurs y donnait un “feel” automnale. De tous les restos que j’ai essayé, Aux Anges et Graffiti à New York sont les seuls à avoir osé mettre la truffe en dessert. Bold move but worth it!🙂

Truffe blanche d'Alba

Je sors du resto un peu feeling et très satisfaite de mon expérience. Nous voici maintenant à la fin mai et je me souviens toujours de cette soirée comme s’il s’agissait d’hier. Une semaine avant ma dernière visite Aux Anges au mois d’avril, j’ai croisé Marco et Annabelle chez les frères Roca à Gérone… On dit que le monde est petit et que le temps passe très vite, mais parfois on ne le réalise pas jusqu’à ce qu’on se retrouve  loin de chez soi!

Où: Aux Anges, 6 place Georges Clémenceau, 42300 Roanne

Combien: 120 euros pour 2 (inclut apéro, 1 bouteille de vin, menu dégustation, et service)

Ambiance: Polyvalente. Aussi agréable pour un dîner ou un verre entre amis, qu’un tête-à-tête en amoureux. On se sent vite chez soi.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: